Apple Glass : ce qu’il faut retenir à propos des lunettes d’Apple

Apple Glass.

Imaginez un monde sans téléphones ni ordinateurs portables, un monde dans lequel le seul appareil dont vous avez vraiment besoin est une paire de lunettes – faisant office d’ordinateur, d’écran, d’unique compagnon du monde numérique. Vous travailleriez dans des environnements numériques immersifs, des téléconférences avec des avatars 3D de collègues dans des bureaux à l’étranger, le tout projeté de manière réaliste en trois dimensions. Vous pourriez saisir des objets virtuels avec vos mains et les manipuler comme vous le feriez dans le monde réel, jouer à des jeux immersifs sans casque VR encombrant ou porter des vêtements virtuellement adaptés, dans le confort de votre maison.

Cette image du futur peut sembler encore farfelue pour le moment. Cependant, ces derniers mois, les rumeurs se sont multipliées sur le fait qu’Apple a lancé des lunettes de réalité augmentée, Apple Glass. Et voici ce qu’on sait sur cette innovation :

Ses caractéristiques

Pensez à Apple Glass comme un compagnon de votre iPhone. Les smartphones sont déjà un deuxième écran dans certains scénarios, les lunettes pourraient donc être considérées comme votre troisième écran, apportant l’information de votre téléphone directement à vos yeux.

Selon un rapport, les verres auront un affichage holographique. Grâce à ces lentilles, Apple Glass affichera tout ce qui se trouve dans le champ de vision du porteur, qu’il s’agisse de textes, de courriels, de cartes ou de jeux.

De nombreux rapports suggèrent qu’Apple envisage de créer un App Store entièrement séparé pour le casque, ainsi qu’un système d’exploitation spécial, probablement appelé glassOS.

Il y a aussi deux brevets d’Apple datant de juin qui suggèrent que la société travaille sur un système de correction optique de la vision, ce qui signifie que les lunettes intelligentes élimineront le besoin de lentilles de prescription ou de contacts. Le système concernera tout, de l’astigmatisme à l’hypermétropie et à la myopie.

Un autre brevet explique comment l’interface utilisateur des lunettes Apple Glass pourrait fonctionner, décrivant un système dans lequel les utilisateurs peuvent « toucher » une option dans leur monde virtuel. La chaleur infrarouge peut détecter quand et où l’utilisateur a touché un objet réel, selon le brevet, ce qui pourrait permettre aux lunettes de projeter des commandes sur ces objets.

Quelles sont les spécifications ?

La version courte : personne ne le sait encore. Mais des sites de revue de matériel ont fait quelques spéculations basées sur l’état de l’art des lunettes intelligentes. D’une part, les lunettes auront probablement au moins le même champ de vision que le Hololens 2 (lunettes intelligentes de Microsoft), avec une vision de 52 degrés et une résolution de 47 pixels par pouce.

Si Apple Glass prévoit de se lancer dans la réalité augmentée, plutôt que de se contenter d’afficher des notifications 2D flottantes dans les lentilles, il faudra probablement une certaine connectivité avec l’iPhone. De cette façon, l’iPhone peut effectuer le traitement vidéo proprement dit, en réduisant au minimum l’informatique embarquée dans les lunettes elles-mêmes, un peu comme les premiers modèles de l’Apple Watch.

L’iPhone pourrait renvoyer des images 3D vers les lentilles à une fréquence d’images par seconde élevée. Le Bluetooth n’aurait aucun sens dans cette situation, car ces bandes passantes sont trop élevées pour qu’il puisse les gérer.

L’autonomie de la batterie devrait probablement être d’au moins trois heures si Apple veut être au coude à coude avec l’HoloLens 2. Il est toujours possible qu’Apple puisse prolonger la durée de vie de la batterie avec un étui de chargement spécial pour lunettes, comme la société l’a fait avec les AirPods, ce qui prolongerait en quelque sorte la durée de vie de la batterie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *